Chobits de Clamp

Publié le par Belladouce

Tome-1.jpgTome-2.jpg

Tome-3.jpgTome-4.jpg

 

 

Biographie des auteurs :


La création du studio CLAMP date de 1989. Sept étudiantes ont décidé de monter un cercle de mangaka. Aujourd'hui elles ne sont plus que quatre :

 

• Ageha OHKAWA (Leader du groupe) née le 2 Mai 1967. Elle s'occupe généralement du scénario

 

• Satsuki IGARASHI, (Assistant designer) née le 8 Février 1969. Illustration.

 

• Tsubaki NEKOI, née le 21 Janvier 1969. Elle s'occupe des retouches à la base, et a travaillé également sur les illustrations de Wish et J'aime ce que j'aime.

 

• MOKONA, 16 Juin 1968. S'occupe essentiellement de l'illustration.

 

Très célèbre autrefois dans le monde amateur, prouvant leur talent notamment dans des revues pour amateur (fanzines), Clamp se propulsa dans le milieu professionnel avec la publication de RG Veda dans le magazine Wings. Le groupe accumula ainsi les succès avec Tokyo Babylon et X, qui apparaîtront un peu plus tard sur les grands écrans.

 

La publication de Magic Knight Rayearth leur a permis d'élargir leur public, avec le développement en parallèle de ses sous-produits comme le jeu apparu sur game boy.

 

L'originalité de Clamp vient de la diversité de style et de genre, caractérisée par la diversité de l'équipe : selon les manga, le responsable du scénario ou de l'illustration peut changer.

 

Présentation de l'éditeur :


Dans un monde où les robots humanoïdes sont devenus les compagnons d'une bonne partie de la population, Hideki Motosuwa, jeune étudiant de 19 ans sans le sou, passe devant les vitrines des magasins proposant les nouveaux modèles d'ordinateurs avec envie. Sa vie bascule le soir où, rentrant chez lui, il trouve une jeune fille aux longs cheveux blonds affalée dans un tas d'ordures. D'abord paniqué, Hideki s'aperçoit rapidement qu'il vient de trouver non pas un cadavre (ouf !), mais un robot abandonné. Lui qui en rêvait ne se pose pas de questions : il le ramène chez lui. Ce sera le début d'une relation hors normes et d'un apprentissage bien curieux pour la petite Tchii...

 

Série culte, Chobits mêle habilement culture des sentiments et nouvelles technologies, thèmes récurrents chers aux Japonais. Robots humanoïdes et êtres humains véritables forment des couples atypiques, posant la question de la solitude dans nos sociétés modernes  et démontrant, au travers d'un anthropomorphisme devenu norme, qu'il est tout à fait possible d'éprouver un sentiment d'attachement réel envers une machine... Une comédie sentimentale pleine de charme.

 

Nouvelle édition double chez Pika

 

Mon avis :


Petite nouveauté sur le blog cette année, avec parfois des avis de manga ! Et pour commencer quoi de mieux que mon tout premier coup de cœur de l'année "Chobits". La version rééditée en volume double m'a été offerte à noël par ma teigne adoré (Note du correcteur : JE SUIS PAS UNE TEIGNE, bordel, sérieusement. C'est elle la responsable, elle me calomnie, elle a de l'amertume dans son âme et du caca dans son cœur de vieille créature fripée et incontinente.) !

 

Je dois avouer que j'ai été un peu réticente à la découverte du paquet... Non que je sois fermée au manga, j'ai juste un peu de mal avec le style de lecture. Après quelques pages un peu difficiles, je me suis laissée prendre à l'histoire et surtout aux magnifiques dessins. Au point que très vite, je n'ai plus pu m'arrêter !

 

Chobits retrace l'histoire d'un jeune étudiant "Hideki" et de son ordinateur "Tchii". Dans un monde où ces derniers ont forme humaine. Troublant, ce fut en tout cas mon sentiment en début de lecture mais au fil des pages, mon trouble à disparu pour laisser place au plaisir de découvrir l'évolution des émotions en tout genre que délivre cette série.

 

Je me suis très vite attachée aux personnages que l'on rencontre ici, avec en tête de liste les deux protagonistes principaux Hideki et Tchii, suivis de très prés par l'énergique petite Sumomo ! Je pense d'ailleurs que les personnages ou plutôt leurs caractères font la force de "Chobits".

 

J'ai en parallèle regardé l'animé, que j'ai trouvé très sympa, bien qu'il ne soit pas toujours très fidèle à l'œuvre originale. Certains épisodes par exemple, ne sont pas issus du manga, d'autres prennent des raccourcis, mais c'est surtout au niveau de la fin que la différence est la plus dérangeante, trop abrupte à mon gout... Enfin les deux versions couplées sont quand même bien agréable.

 

En résumé, Chobits est un coup de cœur. Un concentré de mignonitude qui a fait fondre mon petit cœur de midinette. Je recommande cette série vivement, qui, en plus de véhiculer plein de bons sentiments, est esthétiquement magnifique, il n'y a qu'a regarder les couvertures pour s'en rendre compte.

 

Retrouvez le site officiel de Clamp ICI.

 

Publié dans Un livre - un avis

Commenter cet article

Mika de j aime le japon 04/02/2013 10:29


En espérant que cette bonne expérience avec les mangas te donnera envie de continuer à découvrir cet univers complexe et fascinant.

Belladouce 04/02/2013 12:51



Sans aucun doute !