Interview de Bill Condon !

Publié le par Belladouce

http://img32.imageshack.us/img32/230/billnk.jpg

source photo

Certains gros sites Américains ont eu la chance de pouvoir interviewer Bill Condon lors du Comic Con de San Diego :) 

Liste des sites :  Twilight Lexicon, His Golden Eyes, Twilighters Anonymous, Twilightish, TwilightMoms, TwilightSeriesTheories, Twilight Poison et Official Twilight Facebook

Le tout a été traduit par Twilight Belgium merci donc de la créditer + lien si vous l'utiliez !

Question: Concernant la scène de la lune de miel, j'ai remarqué qu'il y avait de l'humour dedans. Pourquoi avez-vous choisi de la réaliser de cette façon et comment en êtes-vous arriver à cette décision ?

Bill C.: L'humour quand elle se prépare ? J'ai juste trouvé ça humain. Il était question, encore une fois, de rendre le tout aussi réel que possible et tout le monde réagirait de cette façon. Que feriez-vous, vous ? Vous essayez juste de contrôler la situation de toutes les manières possibles. Vous vous brossez les dents pour la dixième fois et faîtes plein de choses qui vous font penser que vous êtes prête. Et la façon dont on la séquencer reflète son état de nervosité. Vous savez, un peu comme quand Kristen tapent des doigts impatiemment sur la table ? (rires) C'était un peu le rythme. On l'a mélangé avec la façon dont on l'a présenté.

Question: Aviez-vous déjà de l'expérience dans le fait de travailler avec des enfants, et comment s'est passé le tournage avec toutes les Renesmée.

Bill C.: Oh, oui (rires) C'est pour la deuxième partie ça ! J'avais déjà eu quelques expériences au préalable mais pas autant. D'abord, Mackenzie, elle n'a que 10 ans et a la maturité d'une personne de 30 ans. Elle est tellement intelligente, c'était un plaisir de travailler avec elle. Parfois c'était difficile car les autres actrices ne faisaient qu'acte de présence. Seules les expressions de Mackenzie comptait, c'était un aspect très technique que même-moi j'apprenais en simultané. Mais je dois dire que ces fillettes ont été de vrais soldats.

Question: Quel plaisir d'avoir Stephenie Meyer attachée au film. Comment le travail avec elle s'est passé ?

Bill C.: C'était génial, enfin, vous la connaissez. Elle a tellement les pieds sur terre. Et chose intéressante, je ne sais pas si c'est arrivé avec le temps ou si elle a toujours été comme ça, mais c'est une amoureuse du cinéma. Elle commence à s'y connaître sur la réalisateur de films et sur les choses à faire et ne pas faire pour ne pas "tuer" son bébé. Mais parfois des choses fonctionnent à merveille en description mais ne donne pas le résultat escompté à l'écran. Comme la scène dévoilée à la Comic-Con qui ne figure pas dans le livre. Elle n'y est que suggestion alors que dans le film, elle devient très dramatique. Une fois que Jacob quitte la meute de Sam, ce dernier ne va pas attaquer immédiatement. Il va attendre le bon moment. Les Cullen sont alors piégés dans leur maison, c'est un siège. Et ils ne se sont pas nourris. Donc, ils deviennent de plus en plus faibles alors que les loups sont de plus en plus forts et qu'ils se rapprochent. Jacob doit trouver une solution pour les faire sortir. Alors il fait cette chose, je reste vague car je ne veux pas trop en dévoiler, où il dit: "Non, je vais m'en occuper car ils me font confiance". Vous vous demandez alors si c'est vrai, si Jacob hésite. C'est une autre sorte de conflit intéressant qui rend le film meilleur.

Question: Il y a-t-il quelque chose en particulier qui vous a posé problème ? Une scène qui était clair à l'écrit mais qui est devenue un vrai challenge à la réalisation ? Ou un scène que vous étiez vraiment excité à l'idée de tourner ?

Bill C.: Je pense que l'une de va pas sans l'autre. Les choses excitantes étaient pour la plupart les plus effrayantes. Je pense que chaque film en comprend. Ici, c'était les loups qui prenaient la arole. Ça arrive enfin ! Avoir le point de vue des loups et capturer l'essence de leur communication. C'était assez effrayant. L'imprégnation et la scène de l'accouchement l'étaient aussi. Je dirais que ces trois là étaient les trois grosses idées du livre qui devaient être capturer et rendue excitante, il aurait été très facile de se tromper de chemin. J'espère que ça n'a pas été le cas.

Question: Vous parliez de la scène de l'accouchement, elle est assez violente. Et puis il y a le combat imminent contre les Volturis, la lune de miel et les scènes de sexe. Connaissant tout ses aspects, est-il difficile d'équilibrer la limite pour un film tout public ? Avez-vous franchi les limites pour les supprimer par la suite ? Comment avez-vous approcher ça ?

Bill C.: Vous savez, c'était un bon challenge car les choses qui font qu'un film ne soit pas tout public est tout montrer. Si vous vous imposez cette règle : je ne vais rien montrer, pas de nudité frontale, personne n'en veut, ce n'est pas approprié dans ce cas-ci mais ils doivent avoir des scènes d'amour intenses. Ou alors ne pas montrer du sang éparpillé sur le mur mais ce doit être viscéral. Ça devient en fait un challenge amusant de s'assurer avoir la même expérience sans avoir à regarder quelque chose de clinique. Je pense que ça rend le film meilleur. Il y a des scènes romantiques géniales dans un film tout public, vous savez ?

Question: Lors du panel, une fan vous a demandé à tous quelle était votre film préféré de la saga. Quelle fût votre sentiment quand tous les acteurs ont répondu Breaking Dawn.

Bill C.: Premièrement, quand j'ai dis Breaking Dawn, c'était une blague. Puis Taylor l'a dit. Je pense que Kristen a été prudente de dire qu'elle adorait Twilight. J'ai beaucoup de respect pour chaque réalisateur qui est passé avant moi et je pense que chacun a réalisé un travail différent et incroyable. C'est ce qui m'intéressait dans le fait de reprendre le flambeau. Je n'arrive pas à trouver une saga similaire... On pourrait dire Harry Potter, mais ils sont restés très proches dans le style que dans les films de la saga Twilight. Vous avez le matériel source, Mélissa qui écrit le script, et les acteurs en commun mais les films sont tous très différents. Quoiqu'il en soit, je dirais que j'ai un petit avantage par rapport aux autres car tellement de choses se passent dans ce film. Les autres films étaient en quelques sortes comme un deuxième acte. Et je pense que lorsque vous êtes écrivain, le plus dur ce sont les deuxièmes actes.

Question: Qu'est-ce que ça fait d'arriver et de terminer la saga ainsi que d'avoir une base de fans bien établie ?

Bill C.: C'est ce qui rend la chose intéressante à faire. Pas de réaliser le prochain film mais le dernier. Ou le dernier séparé en deux. C'est ce qui le rend spécial.

Question: La plupart des fans pensent que les films sont de mieux en mieux, avez-vous ressenti une pression supplémentaire à l'idée qu'ils avaient de grandes attentes concernant Breaking Dawn ?

Bill C.: Croyez-moi, j'ai ressenti la pression (rires) Et j'en ai déjà eu un avant-goût. Beaucoup de personnes ont été énervée en voyant les cheveux blonds de Tanya. Les fans sont incroyablement loyaux mais également très communicatifs, j'entendrai sans aucun doute parler de ce qui ne plait pas. Mais vous faîtes des choix par rapport aux visages des acteurs, des choses comme ça.

Question: Vous êtes un réalisateur très expérimenté. Pour les acteurs, certains vivaient leur première expérience et d'autres, comme Kristen, qui ont des dizaine de films à leur actif. Avez-vous appris quelque chose d'eux ?

Bill C.: Oh, que oui, beaucoup. Je sais que j'ai de l'expérience mais je n'ai pas réalisé la moitié des films dans lesquels a joué Kristen. Et je ne parle même pas de Michael Sheen. Alors oui, vous apprenez toujours. Mais ici plus spécifiquement car les acteurs connaissaient tellement bien leurs personnages. Mais prenez quelqu'un comme Kristen : un jour, elle réalisera des films. Elle connait tout le procédé par cœur. C'est une collaboratrice extraordinaire. On a parlé du script pendant des semaines. Et elle donnait ses idées, elle n'étais pas la seule à la faire, mais elle a donné beaucoup.

Question: Un des endroit le plus fou et passionné pour Twilight est le Brésil. Comment avez-vous gérer le tournage là-bas avec autant de fans, différents des fans américains, très passionnés ?

Bill C.: Mais respectueux. C'était très intéressant. Rob a raconté cette histoire, lors du tournage, tout le monde faisait la fête dans la rue, et soudainement une fille lui a sauté dessus. Je crois qu'elle s'est faite décapiter car deux après j'ai demandé ce qui lui était arrivé et personne n'a pu me donner de réponses (rires)

Question: Va-t-il y avoir quelque chose de spécial d'organiser au Brésil ?

Bill C.: J'espère vraiment. Je voudrais retourner au Festival du Films là-bas. Je ne sais pas si ce sera cette année ou l'année prochaine. Mais on devrait vraiment faire quelque chose de spécial car c'est une partie importante du film. Et c'était génial, on s'est beaucoup amusé là-bas.

Commenter cet article

Valérie V 30/07/2011 13:53



Chouette l'interview !!! Je pense que le film va être très bien !! Et pour la photo, vraiment pour moi BERKKK la coiffure de Rob :)



Belladouce 30/07/2011 18:16



Ah la coupe c'est vrai que c'est dur ! Mais pour le film je suis comme toi je pense que ca va etre top ^^