Je veux vivre de Jenny Downham !

Publié le par Belladouce

Je veux vivre

Biographie de l'auteur :


Jenny Downham est née en 1964. Elle a été actrice dans des hôpitaux et des foyers pour jeunes. Je veux vivre (éditions Pion, 2008) est son premier roman. Il a connu un immense succès en Angleterre, aux Etats-Unis et en Hollande. Toi contre moi paraît en 2011 chez le même éditeur. Elle vit aujourd'hui à Londres avec ses deux jeunes fils.

 

Présentation de l'éditeur :


Tessa vient d'avoir 16 ans et se sait condamnée. Dans quelques semaines, elle mourra d'une leucémie. Partagée entre la révolte et l'angoisse, Tessa veut tout connaître de la vie avant de mourir, les interdits, la célébrité, l'amour... Aidée de sa meilleure amie, entourée par ses parents, Tessa se lance alors dans une course contre la montre, contre la mort, pour vivre !

 

Lu en VF 378 pages édité chez Pocket Jeunesse


Mon avis :


J’ai mis un peu de temps avant de me décider à lire ce livre et ce pour une raison très simple j’avais peur. Peur qu’il soit trop larmoyant, qu’il tombe dans l’excès et je n’avais honnêtement pas envie de pleurer, il suffit de lire le résumé pour en connaitre l’issue. D’un autre coté j’étais curieuse de savoir comment l’auteur traitait un sujet aussi grave. Je me suis donc lancée et je ressors de cette lecture conquise malgré les larmes.

 

Tessa n’est pas une jeune fille de 16 ans comme les autres, elle est atteinte d’une leucémie particulièrement agressive, elle sait maintenant avec certitude qu’il ne lui reste plus que quelques semaines /mois à vivre. Quelle option lui reste-t-il ? Soit elle se laisse mourir en se morfondant chez elle, soit elle vit toutes les choses qu’elle a envie avant de dire au revoir à la vie. Vous vous en doutez c’est la deuxième option qu’elle choisi, et c’est toute cette phase de sa vie que nous vivons.

 

C’est une véritable course conte la montre ou pour la vie que nous vivons avec Tessa, elle veut tout vivre avant de partir, les interdits, l’amitié, le sexe etc… et si l’amour s’invitait lui aussi ? Entre petits délits, joie, larmes et moments difficiles cette lecture vous fera passer par toutes les émotions possibles et en passant d’un extrême à l’autre mais une fois encore sans jamais tomber dans le mélo ce qui est agréable. Au travers du récit de Tessa, nous vivons aussi le combat d’une famille face à la maladie et au deuil à venir. 

 

Les personnages m’ont beaucoup touchée, Tessa est une jeune fille forte, parfois capricieuse mais comment réagirions-nous dans une telle situation ? Au fil des pages son combat devient le notre et on ne peut que comprendre certaines de ses réactions. Sa meilleure amie Zoey est loin d’être mon personnage préféré même si sur la fin c’est mieux et ce malgré tout ce qu’elle fait pour notre jeune héroïne. Une de mes surprises vient d’Adam le jeune voisin de Tessa qui risque de faire chavirer quelques cœurs. Une mention spéciale pour Cal le petit frère de cette dernière qui est particulièrement touchant dans sa manière d’aborder les choses, et pour finir son père qui est mon coup de cœur de ce livre, touchant, fort et humble, il va tout faire pour aider sa fille à réaliser les rêves de sa fille quels qu’ils soient.

 

En résumé, ce fut une très belle lecture, un hymne à la vie, le combat d’une famille face à un mal qu’on ne peut combattre. C’est un livre qui plaira probablement à tous que l’on ait 16 ans ou 35 ce sujet touchera toutes les générations. Si vous avez un petit moral évitez de commencer cette lecture car les dernières pages sont particulièrement bouleversantes enfin pour moi. Jenny Downham nous dépeint la maladie et les sentiments qui vont avec de façon très juste et sans jamais tomber dans le cliché. Je pense que je lirai l’autre livre de l’auteur « Toi contre moi » car son style m’a beaucoup plu.

 

Publié dans Un livre - un avis

Commenter cet article

ludii 16/07/2011 21:33



Merci par ce que grace a l'apparition dans ce blog je l'ai lu et j'ai ADORE !!!! Il est tres dur (pas dans le sens de la facilité mais dans le sens morale ) mais une fois ouvert plus question de
le fermé avant la derniere page :)



Belladouce 16/07/2011 23:39



Ce livre est boulversant, et comme tu dis dès qu'on l a ouvert on ne peut plus s'arreter :)