Sans Coeur - Le protectorat de l'ombrelle Tome 4 de Gail Carriger

Publié le par Belladouce

sans coeur

 

Biographie de l'auteur :


MADAME CARRIGER réside dans les Colonies et exige que son thé soit importé directement de Londres. Empruntant aussi bien à Jane Austen qu’à Charlaine Harris, la série du Protectorat de l’ombrelle connaît outre-Atlantique un immense succès.

 

Présentation de l'éditeur :


Lady Alexia Maccon a de nouveau des problèmes.


Sauf que cette fois, elle n’y est vraiment pour rien. Un fantôme fou menace la reine ! Alexia mène l’enquête… jusque dans le passé de son époux. Pendant ce temps, sa sœur rejoint le mouvement des suffragettes, Madame Lefoux met au point sa dernière invention mécanique et des porcs-épics zombies envahissent Londres, le tout une nuit de pleine lune.

 

Alexia découvrira-t-elle qui tente d’assassiner la reine Victoria avant qu’il ne soit trop tard ? Loups-garous et vampires verront-ils le soleil se lever ? Et qui ou quoi, exactement, a élu résidence dans le deuxième dressing préféré de Lord Akeldama ?

 

 Lu en VF, 328 pages aux éditions Orbit 


ATTENTION CET AVIS CONTIENT DES SPOILERS DES TOMES PRECEDENTS


Mon avis :


 Le premier mot qui me vient à chaque fin de tome de la série "Le protectorat de l'ombrelle" c'est "ENCORE" et ce quatrième opus ne fait pas exception à la règle... bien au contraire !

 

Inutile de vous dire que notre chère Alexia est encore au cœur des ennuis ! Entre fantômes, zombies et complot, elle aura de quoi faire. D'autant que son état de santé ou plutôt son dérangement, comme elle le dit si bien, ne lui facilitera pas la tache.

 

Sans cœur prépare en douceur (autant que possible avec nos héros) l'arrivée d'un nouveau personnage dans la série et de fait un probable tournant. Une fois n'est pas coutume, l'intrigue n'est pas le point fort de la saga, on voit très vite ce qui va se produire. Fort heureusement sans que cela ne soit gênant dans la lecture.

 

Dans cet opus nous en apprenons un peu plus sur un personnage déjà bien en place, le mystérieux et discret professeur Lyall. Certaines révélations m'ont laissée sans voix (ce qui n'est pas rien ! (Note du correcteur : Tu m'étonnes !)). Loin d'être parfait, il se révèle comme un personnage complexe et encore plus attachant. Mais rassurez vous, notre couple phare est plus présent que dans le précédent tome, et ce, pour notre plus grand plaisir. Leurs joutes verbales sont toujours aussi savoureuses et pour ma part je prends encore beaucoup de plaisir à les dévorer.

 

Vous l'aurez compris, ce quatrième opus du "Protectorat de l'ombrelle" est une nouvelle fois un coup cœur. Je ne me lasse pas du style désuet et de l'univers steampunk mis en place par l'auteur. Plus j'avance dans l'histoire, plus j'ai envie de connaitre la suite et dans le même temps, j'appréhende de finir et de me retrouver en manque ... Ce qui est le cas au moment ou j'écris cet avis. Et oui ! il ne me reste plus qu'a prendre mon mal en patience et à attendre jusqu'au printemps pour connaitre la suite des aventures d'Alexia & co... En attendant, je me console avec les mangas retraçant la série (mon article ICI).

 

Il y a peu, j'ai appris la bonne nouvelle, je vais pouvoir me faire dédicacer mes tomes !!!! En effet, Gail Carriger sera l'une des prestigieuses invitées du festival "Les imaginales" qui se déroulera du 23 au 26 mai 2013 à Epinal. Elle est pas belle la vie ?

 

Série Le protectorat de l'ombrelle :

Tome 1 : Sans Ame - Mon avis ICI,

Tome 2 : Sans Forme - Mon avis ICI,

Tome 3 : Sans Honte - Mon avis ICI,

Tome 4 : Sans Cœur,

Tome 5 : Sans délai prévu au printemps 2013.

 

Publié dans Un livre - un avis

Commenter cet article