Sherlock Holmes 2 - Jeuxd'Ombres Réalisé par Guy Ritchie

Publié le par Belladouce

ban

Robert-Downey-Jr diaporamaJude-Law diaporama

 

Titre original: Sherlock Holmes: A Game of Shadows

Date de sortie cinéma : 25 janvier 2012

Réalisé par Guy Ritchie

Acteurs :

- Robert Downey Jr., Sherlock Holmes

- Jude Law, Docteur John H. Watson

- Noomi Rapace, Sim

etc ...

 Distributeur : Warner Bros.

Genre : Aventure

Durée: 127 min

Synopsis :

Sherlock Holmes a toujours été réputé pour être l'homme à l'esprit le plus affûté de son époque. Jusqu'au jour où le redoutable professeur James Moriarty, criminel d'une puissance intellectuelle comparable à celle du célèbre détective, fait son entrée en scène… Il a même sans doute un net avantage sur Holmes car il met non seulement son intelligence au service de noirs desseins, mais il est totalement dépourvu de sens moral. Partout dans le monde, la presse s'enflamme : on apprend ainsi qu'en Inde un magnat du coton est ruiné par un scandale, ou qu'en Chine un trafiquant d'opium est décédé, en apparence, d'une overdose, ou encore que des attentats se sont produits à Strasbourg et à Vienne et qu'aux Etats-Unis, un baron de l'acier vient de mourir…

Personne ne voit le lien entre ces événements qui semblent sans rapport, hormis le grand Sherlock Holmes qui y discerne la même volonté maléfique de semer la mort et la destruction. Et ces crimes portent tous la marque du sinistre Moriarty. Tandis que leur enquête les mène en France, en Allemagne et en Suisse, Holmes et Watson prennent de plus en plus de risques. Mais Moriarty a systématiquement un coup d'avance et semble tout près d'atteindre son objectif. S'il y parvient, non seulement sa fortune et son pouvoir seront sans limite, mais le cours de l'Histoire pourrait bien en être changé à jamais…

Mon avis :

C’est avec une certaine impatiente que j’attendais la sortie en salle de ce second opus de Sherlock Holmes : Jeux d’ombres. Je pensais devoir attendre mon retour à Paris pour filer dans une salle de ciné le voir. Et bien non, mon très cher Add m’a fait la bonne surprise de m’y amener alors qu’il n’était guère motivé pour. Nous voilà donc parti pour le Kinépolis de Nancy, un très beau complexe bien qu’un peu cher.

Dans cet opus, Holmes est confronté à son ennemi de toujours « le professeur James Moriarty ». Ce dernier semble déterminé à causer la destruction du monde et à s’enrichir au passage. Heureusement Holmes sera, une fois de plus, épaulé par son ami fidèle Watson. Cette fois leur lutte contre le mal, va les mener en Europe et plus précisément en France, en Allemagne et en Suisse … sur la piste de Moriarty. Néanmoins ce dernier semble toujours avoir un coup d’avance sur eux … Réussiront-ils à contrecarrer les plans du professeur ?

Je dois avouer que je suis ressortie de la séance un peu déçue, avais-je trop d’espérance dans le film ? Est-ce que j’attendais autre chose ? Je ne sais pas, la magie n’a pas opéré totalement. Dans ce volet, fini le méchant charismatique du premier qui plane telle une ombre maléfique pendant le film. En effet dès le départ, nous connaissons son identité mais aussi son visage, ce qui à mon goût retire un peu de magie au film. Guy Ritchie a à mon sens privilégié l'action à l'intrigue, ce qui est dommage. A la place, nous avons plus de spectaculaire, plus de ralenti (soit dit en passant, la patte du réalisateur) notamment une scène qui dure au moins 15 min, etc ... Ce qui plaira indéniablement aux amateurs du genre. L'humour a toujours la part belle pour notre plus grand plaisir, une scène m'a particulièrement fait rire d'ailleurs.

Le duo Robert Downey Jr / Jude Law fonctionne une fois encore à merveille, leur joutes verbales sont savoureuses et on ressent une grande complicité entre eux. Quant à leur prestation que dire ? Est ce vraiment la peine de chanter les louanges des ces grands acteurs ? Je ne crois pas. Pour les belles surprises du casting, je citerai : Stephen Fry (Bones) qui interprète le tout aussi déjanté frère de Holmes. Et comment ne pas parler de Jared Harris très bon dans son rôle de méchant. Je n'ai malheureusement pas pu m'attacher au personnage de Sim interprété par Noomi Rapace, non que l'actrice soit mauvaise au contraire mais son personnage m'a parut quelque peu insipide.

Visuellement parlant, ce film est magnifique, que ce soit dans les costumes (les robes m'ont fait rêver), les décors etc ... On en prend plein les yeux. La bande originale s'intègre parfaitement et c'est un régal pour les oreilles. Elle est signée de Hans Zimmer à qui l'ont doit entre autre : Pearl Harbor, Pirates des caraïbes etc ...

En résumé, ce deuxième opus de Sherlock Holmes reste un bon film, on ne voit pas le temps passer et une nouvelle fois beaucoup d’humour au programme. Néanmoins, comme je l'explique plus haut je le trouve moins bien que le premier, un peu trop tourné sur l’action que sur l’intrigue. Les amateurs de blockbusters ressortiront probablement comblés. Attention ceux qui ont lu les aventures de Sherlock Holmes risquent d'avoir une surprise à la fin... Je n'en dirai pas plus afin d'éviter les spoilers.

L'avis de Add :

Ayant découvert le premier film sur le tard (oui, ok, le très tard, j'avoue), j'ai été agréablement surpris de l'interprétation audacieuse du personnage de Sherlock Holmes tel que l'a imaginé Guy Ritchie (et sublimé par le jeu bien particulier de Robert Downey Jr). Misanthropie, sens de la répartie qui tâche, bien évidemment capacité d'observation et de déduction hors du commun sont l'apanage du célèbre détective, ce qui a été parfaitement retranscrit dans le premier opus (en prenant quelques libertés, ajoutant une valeur ajoutée certaine à l'œuvre). Mais au vu des bande-annonces, j'avais trouvé que Sherlock Holmes 2 semblait emprunter la voie du blockbuster testostéroné privilégiant l'action à la réflexion. Je ne m'étais malheureusement pas trompé.

Ici, l'enquête est bouclée en environ 20 minutes de film, et si le duo Holmes / Watson fonctionne effectivement toujours très bien, le personnage de Holmes a perdu une bonne partie de son identité entre les deux films. Au revoir le phrasé acerbe de celui qui sait tout trois bonnes heures avant tout le monde, bonjour les scènes d'action pas toujours justifiées et parfois longuettes. J'avoue m'être assoupi une fois ou deux, ce qui ne m'est arrivé que pour Star Wars : épisode 2 (Dark Vador qui joue à la dinette pendant 2h30... je m'insurge !). Bref, de mon point de vue, même si l'esthétique du film reste magnifique (j'accroche moyennement aux ralentis à outrance, avis perso), de même que la bande-son, ça ne suffit pas pour en faire un incontournable à mes yeux. Plus pop-corn que son prédécesseur, la faute à un aspect « enquête et mystère » bien trop en retrait à mon goût, Sherlock Holmes 2 n'en a plus que le nom et est clairement tenu à bout de bras par le duo Robert Downey Jr / Jude Law qui restent deux excellents acteurs. Le reste du casting est par contre anecdotique, la présence de Noomi Rapace ne sert franchement pas à grand chose, et Moriarty, grand méchant « machiavélique », ne m'a pas du tout convaincu. Déjà pas fan inconditionnel du premier opus, autant dire que le second ne m'a vraiment pas laissé d'étoiles dans les yeux.

Retrouvez les secrets du tournage ICI.

 

Publié dans Un film - un avis

Commenter cet article