Vidéo E! of BTS Water For Elephants !

Publié le par Belladouce

Voici les vidéos passées sur E! sur le BTS de " Water For Elephants " avec traduction ! Petit rappel la traduction est de Twilight Belgium merci de la créditer si vous l'utilisez :)

 




Journaliste: Beaucoup de filles à travers le monde sont jalouses de tes scènes d'amour avec Robert Pattinson... (rires)

Reese Whiterspoon: Je sais! J'ai beaucoup de chance. Il est tellement merveilleux, tellement adorable et vous pouvez ajouter charmant aussi... Il est formidable.

Rob: J'ignore quand on les filme, il ne reste plus que deux jours de tournage pour Reese (rires). Ils attendent sûrement que je sois très professionnel par rapport à ça.

Journaliste: Ça va être dur, c'est une fille charmante...

Rob: Oui, elle est géniale. Mais je pense qu'après chaque scène d'amour, je me fais tabasser. On doit me taper dessus au moins 10 fois! Très romantique...

Journaliste: C'est pas vraiment la fin la plus romantique pour une scène d'amour...

Rob: Je viens peut-être d'en révéler un peu trop (rires) Oops.

Journaliste: Est-ce que toi et Rob parlez ensemble de ces scènes avant de les tourner ?

Reese: Oh oui, tout le temps... Non, pas du tout! On rigolera probablement parce qu'on ne fait que ça, rire et blaguer! Il me fait rire, il a souvent la tête ailleurs... Je suis obligée de le rappeler sur terre. On s'amuse beaucoup.

Journaliste: Quand on y pense c'est marrant, dans 'Vanity Fair', il jouait ton fils... Tu te souviens de lui à cette époque, vous n'avez tourné ensemble que deux jours.

Reese: Je m'en souviens vaguement. Dans une scène, mon personnage avait vieilli et avait 35 ans, elle avait abandonné son fils qui revient. Il traversait le couloirs, je me suis tournée vers le réalisateur et lui ai demandé: "C'est mon fils?! Il est canon!"

Rob: Je sais, c'est bizarre mais ça remonte à tellement longtemps maintenant. Mais même à l'époque, j'avais réalisé que j'étais trop vieux pour être convainquant dans le rôle de son fils (rires). C'est sans doute pour ça que mes scènes ont été supprimées au montage.

Journaliste: Reese est vraiment adorable. J'adore traîner avec elle dès que je la rencontre. Ses enfants, surtout Ava sa fille de 10 ans, devait être tellement excitée de te rencontrer, c'est une grande fan de Twilight!

Rob: Elle l'a joué assez cool (rires). Ils sont tous très cool, c'est une famille charmante.

 



Rob: Je n'ai jamais rien vu de tel. En tout cas je n'ai jamais travaillé sur quelque chose de semblable.

Robert part en vadrouille avec le cirque. En exclusivité pour E!, nous vous emmenons dans les studios d'Hollywood pour la grande parade.

Journaliste: C'est trop cool!

Rob: C'est énorme. Chaque jour vous pouvez regarder tout autour de vous sans rien trouver de familier avec le monde moderne.

Journaliste: Et ça, c'est Reese à dos d'éléphant! (à Reese) Je sais à quel point ça gratte!

Reese: Oui!

Journaliste: Ça doit être très inconfortable?

Reese: Je me suis entraînée pendant 3 mois, je portais toujours des jeans mais quand est venu le tournage et que j'ai du porter ces collants... Aïe! J'avais l'impression d'être piquée par plein de petites aiguilles!

Jacob: Tu es une belle femme. Tu mérites une belle vie.

C'est une histoire d'amour interdit. Rob tombe amoureux de Reese, la star du spectacle. Le chef, Christoph Waltz, est le mari jaloux de Reese.

Journaliste: Vous avez quelques scènes d'amour intenses avec Reese...

Rob: Après chaque scène d'amour, je finis par me faire tabasser! Je me fais taper dessus au moins 10 fois! Très romantique...

Journaliste: Beaucoup de filles à travers le monde sont jalouses de tes scènes d'amour avec Robert Pattinson... (rires)

Reese Whiterspoon: Je sais! J'ai beaucoup de chance. Il est tellement merveilleux.

Le film tiré du roman à succès de Sara Gruen se passe dans les années 1930, ce qui signifie un changement de look pour le plus célèbre des vampires.

Journaliste: Tu as du te couper les cheveux...

Rob: Edward va avoir une nouvelle coupe dans les prochains Twilight (rires)

 

Publié dans Robert Pattinson

Commenter cet article